Voyage à la vitesse d’une bicyclette
(par Rose-Marie, Christine, Valentin, Simon, Robin, Maxime et jym)

 

L’idée nous trottait dans la tête depuis longtemps et les juniors grandissant chaque jour un peu plus, nous allions enfin pouvoir la réaliser : 

Traverser en famille et en vélo la Suisse de Bâle à Nyon par des petites routes.

Comment faire pour trouver le bon chemin en dehors de la circulation mais en même temps proche des transports publics ?
Après moultes recherches, le site internet « La Suisse à vélo » nous donne une multitude d’informations : Itinéraires, carnet de routes,
hébergements, magasins de vélo enfin tout ce dont nous avons besoin pour préparer cette « petite aventure ». 
Vous trouverez sur le site
www.veloland.ch 9 parcours entièrement balisés et ceci dans la Suisse entière.
Nous passons commande de la brochure « N° 7 Route du Jura ». 

Après analyses et discussion dans la famille, nous décidons de faire ce parcours (278 km – 4’500m de dénivelé) en 5 étapes
(Bâle-Miécourt, Miécourt-Saignelégier, Saignelégier-Couvet, Couvet-Vallorbe et enfin Vallorbe-Nyon). Nous avons également trouvé
notre « charriotte » qui va porter nos bagages toute la semaine.
Et puis Surprise ! La famille Regidor est partante pour partager ce voyage avec nous.

Le choix des habits et du matériel n’a pas été simple : 15kg de bagages au maximum pour 4 personnes et 1 semaine de voyage !!!  
Et c’est par une journée grise et fraîche, mais sèche (le jour précédent il n’a plus qu’une seule fois) que nous voilà, enfin, dans le train
pour Bâle où nous allons retrouver nos vélos et remorques envoyés quelques jours auparavent. Le temps de changer une chambre à air
crevée lors du transport et la caravane

peut s’élancer dans son long périple vers Nyon.

La traversée de Bâle fût angoissante, mais les panneaux indiquant la route N° 7 très bien disposés. Cerise sur le gâteau,
le temps se met au beau et nous pouvons ainsi attaquer le premier col de la semaine (Challpass – 747m). Tout le monde s’en sort
très bien et Rose-Marie est vraiment contente d’être là.

                                                      

 A part 2 crevaisons, cette première journée s’est vraiment bien passée. Toute l’équipe est cependant contente d’arriver à Miécourt
où nous passerons la nuit.

Au départ de la 2ème étape le ciel est un peu gris et la température fraîche, mais bon quand faut y aller faut y aller.
Le parcours est superbe et après
la magnifique descente du col de la Croix. nous nous arrêtons à St-Ursanne pour dîner.

                                                                       

Il nous faut prendre de l’énergie car l’après-midi nous montons vers les Franches-Montagnes. On n’est pas déçus, il y a même un passage à 20% !!!
Robin s’occupe de distraire Valentin et Simon et ainsi la montée est avalée sans encombre. Quelques gouttes de pluie commencent à tomber et
il nous reste encore une quinzaine de kilomètres à faire. Caramba, vite enfiler les vestes de pluie... résultat : la pluie s’arrête et c’est complètement secs
que nous arrivons à Saignelégier où le temps de prendre possession de nos logements et un violent orage s’abat sur nous.
Qu’il pleuve, nous sommes à l’abri hahaha !!!

Au début de la 3ème étape le temps s’est remis au beau et il ne nous quittera plus mais la caravane se sépare :
Les dames et les juniors (Valentin et Simon) prennent le train pour se rendre à La Chaux-de-Fonds pendant que Robin,
Maxime et Jean-Yves pédalent en direction du Mont-Soleil puis retrouver le 2ème groupe sur la route de Couvet.
Les paysages sont magnifiques, le temps idéal, les routes désertes, c’est vraiment avec un plaisir certain
que nous découvrons ces régions.

                                                            

 

                                                           

C’est sous la canicule que nous arrivons à Couvet où se trouve notre hôtel. Ah ! Une bonne glace pour tout le monde au soleil
sur une terrasse mais pour tous ? non : Maxime est parti se faire la montée sur La Sagne. Le Marchairuz commence à lui manquer.....
Ensuite les enfants n’étant pas fatigués c’est une partie de foot enragée qui nous donne faim pour le souper. Ensuite, dodo car demain
on a le col de l’Aiguillon à se mettre sous la dent.

Soleil magnifique et bonne humeur donne le ton pour  cette nouvelle journée de manivelles. Avant de faire le col, les enfants jouent
encore au ballon !!!
La montée avalée, c’est une magnifique et longue descente qui nous amène à Baulmes où une terrasse à l’ombre d’un platane nous tend les bras.
Elle est pas belle la vie ????

                                                       

Ensuite c’est la longue remontée sur Vallorbe, les paysages sont toujours aussi magnifiques mais le soleil tape très fort et la fatigue commence
à se faire sentir dans les organismes de chacun.  C’est avec soulagement que nous arrivons à l’auberge de Jeunesse de Vallorbe pour
notre dernière nuit avant le retour à la maison. ..

                                                  

Et nous voici, au départ de la dernière étape. Mais afin de terminer avec le sourire, nous décidons d’éviter la Vallée de Joux et le Marchairuz.
Nous allons donc contourner la montagne et rentrer par Jurriens, Montricher, Lavigny et Aubonne...  Terminus pour une partie de la caravane...

                                                 

Les Regidor sont à la douche mais les Morard doivent  encore rentrer sur Nyon. Allez encore un petit effort !
Les derniers kilomètres défilent à toute vitesse car de gros nuages noirs et des coups de tonnerre retentissent au loin.
Ouf ! On est juste arrivés avant la grosse pluie.

C’était une très bonne expérience qui sera certainement suivie d’autres escapades de ce genre car la Suisse est belle vue depuis
la selle d’un vélo !

Bravo à Valentin, Simon, Robin, Rose-Marie, Christine, Maxime pour la bonne humeur et la volonté qu’ils ont manifestées lors de ce périple.

A bientôt peut-être pour d’autres aventures..

jym